Accueil » Actualité » Financement participatif avant l’heure

Financement participatif avant l’heure

Les plateformes de financement participatif n’ont finalement pas inventé grand-chose. Déjà en 1900, le curé de Mostuéjouls le pratiquait.

Dans le quotidien parisien et très catholique « L’Univers » du 4 octobre 1900, le curé de Mostuéjouls lance un appel à la générosité des croyants afin qu’ils participent à effacer les dégâts produits par une crue du Tarn. Déjà à l’époque, l’abbé Fuzier propose différents « cadeaux » en fonction de la somme envoyée par les donateurs. Des cadeaux qui, aujourd’hui, ne stimuleraient probablement guère la générosité. Autres temps, autres mœurs. L’ADSL et la fibre optique ont remplacé le facteur et sa bicyclette, laissant la poésie s’effacer devant l’efficacité et le rendement.

L’article tiré des colonnes de « l’Univers » dans son intégralité :

Une église inondée

M. l’abbé Fuzier, curé de Mostuéjouls (Aveyron), nous envoie ce pressant appel, auquel nous nous empressons de faire écho :

Samedi 29 septembre, le Tarn a subi la plus forte crue du siècle : l’eau s’est élevée deux mètres plus haut qu’en 1875. Des maisons, ponts et moulins ont été emportés.

L’église Notre-Dame des Champs de Mostuéjouls, sise sur les.bords du Tarn, à été envahie par les eaux : ses huit autels ont été ou complètement ou à moitié renversés ainsi que leurs statues et ornementations : tout le mobilier de la sacristie est à renouveler. Cette antique église avait été restaurée en 1896, pour être le monument commémoratif du XIVe centenaire du baptême de Clovis et pour perpétuer le souvenir des prédilections de la reine des cieux à l’égard de la France, qu’elle a sauvée de toutes les crises mortelles qu’elle a subies depuis le baptistère de Reims jusqu’à nos jours.

Les habitants du lieu ont été gravement éprouvés par l’inondation et le pasteur de la paroisse est dans la triste nécessité de faire appel à tous les vrais catholiques et Français pour réparer ces dégradations.

La moindre obole sera reçue avec la plus vive reconnaissance. Ceux qui lui adresseront un mandat de 5 francs recevront en retour une intéressante brochure intitulée « Les Prédilections de la Reine des cieux pour la France, ses grandes apparitions et les Madones les plus vénérées ».

Ceux qui lui enverront la somme de 20 francs recevront à bref délai un ouvrage en deux volumes, qui est sous presse : « l’Action de grâces quotidienne et le Mois de Marie quotidien ou Prières après la sainte communion et Louanges à Marie pour tous les jours de l’année ».

Adresser les offrandes à M. Fuzier, curé de Mostuéjouls (Aveyron).

Journal de Millau du 28 mai 2020