Accueil » Patrimoine » Villages » Saint-Marcellin, village troglodytique des gorges du Tarn

Saint-Marcellin, village troglodytique des gorges du Tarn

Le hameau est niché au pied des falaises. On y accède à pied en 40 minutes depuis la route des gorges du Tarn, ou en 1h à partir du village de Liaucous.

Le site de St Marcellin est situé dans les gorges du Tarn à l’Est de la commune de Mostuéjouls et à la limite du département de l’Aveyron et de la Lozère. Niché au creux des impressionnantes falaises du Causse de Sauveterre, le site de ST MARCELLIN fait partie intégrante du site classé des Gorges du Tarn et de la Jonte distingué depuis 2011 au patrimoine mondial de l’UNESCO. De par ses nombreuses richesses environnementales et paysagères, c’est un lieu d’exception qui figure parmi les sites protégés les plus emblématiques du département.

Son hameau troglodytique est composé d’un petit cimetière, d’un prieuré attenant à une chapelle romane, ensemble jalousement gardé et entretenu depuis 8 décennies par l’association sportive millavoise l’Alpina, (les pas de Pierre Got, un de ses illustres présidents, résonnent encore sur le chemin) et où se perpétue, chaque année, un pèlerinage, d’un château aux fortifications rupestres, berceau de la famille de Mostuéjouls et d’une ancienne demeure caussenarde récemment restaurée. Cet ensemble constitue un patrimoine unique, cher aux visiteurs et aux randonneurs qui empruntent ce circuit figurant parmi les 100 plus belles balades de France.

Le cirque de Saint-Marcellin

Ce patrimoine, aux perspectives exceptionnelles, est logé dans un environnement tout aussi exceptionnel, largement reconnu par l’Europe, tant par sa géologie et sa géomorphologie que par la richesse de sa botanique, de sa faune et de ses oiseaux. La richesse de ses abords mérite également d’être souligné avec la présence de plusieurs grottes et baumes habitées dès la préhistoire, de ses nombreuse terrasses (bancels) anciennement cultivées et autres architectures vernaculaires, de sa source dont la pérennité contribua à la vitalité des lieux : n’a-t-elle pas eu au moyen âge des vertus miraculeuses pour faire venir la pluie et repousser les épidémies? Au regard de toutes ces qualités le site de ST MARCELLIN a été retenu par le Conseil Général de l’Aveyron dans le cadre restreint des Espaces Naturels Sensibles du département.

Malheureusement avec l’usure du temps et malgré la présence de l’Alpina sur le site, les bâtiments menaçaient ruine.

État des lieux avant restauration

Consciente dès 2003 des enjeux sur le plan patrimonial et touristique, la municipalité d’alors soutenue par une mobilisation associative dont l’Association de Défense du Patrimoine de la Commune de Mostuéjouls (ADPCM) a engagé en 2007 avec le Service Départemental de l’Architecture et du Patrimoine une première campagne de travaux avec des aides financières publiques et européennes pour sauvegarder le prieuré. Cette opération a très vite été poursuivie grâce à la délégation de ce patrimoine à la Communauté des communes de Millau Grands Causses qui s’engagea financièrement pour une deuxième campagne de restauration. Réalisée en 2008, cette opération a permis une totale mise en sécurité du lieu et sa mise en valeur. Ces travaux hors du commun ont été réalisés pour la maçonnerie par les Amis du Château de Montaigut association affiliée à Rempart et pour les autres corps d’états par des entreprises choisies pour leur compétence avec l’aide logistique et financière d’associations locales (dont l’ADPCM). Compte tenu de la situation particulièrement difficile et escarpée des bâtiments, on a dû faire appel à l’intervention spectaculaire d’un hélicoptère.

Désormais il était nécessaire de préserver tous ces acquis en pérennisant les investissements engagés tant sur le plan humain que financier. Aussi quelques passionnés et amoureux du site ont donc décidé de créer, avec les encouragements de la municipalité et de la Communauté des communes, une association dont le but est  d’assurer la protection, l’entretien et la promotion de ce patrimoine exceptionnel. Ainsi est née en mai 2010 l’Association « Les Amis de Saint Marcellin ».

Panneaux de l’exposition réalisée par le Service Départemental de l’Architecture et du Patrimoine de l’Aveyron en 2002 à l’occasion des 50 ans du Service des Bâtiments de France.